logo

logo

Sine Qua Non est un traceur de courbes particulièrement simple déstiné aux professeurs de lycée.

  • Les principales caractéristiques sont les suivantes :

    • La taille du dessin est réglable jusqu’à un maximum d’une page A4.
    • L’orientation du document imprimé peut être paysage ou portrait.
    • Le repère est entièrement paramétrable et peut être occulté.
    • Les unités sont, par défaut, basées sur une grille à petits carreaux de 5x5 mm (sauf en cas d'échelle logarithmique).
    • Les unités du repère, les dimensions du dessin et des marges peuvent être définies au millimètre près.
    • L’origine des axes du repère peut être quelconque (pas forcément 0) et l'échelle peut être linéaire ou logarithmique.
    • La syntaxe utilisée pour la saisie des fonctions est très proche de celle employée sur les calculatrices graphiques.
    • L’utilisateur peut définir, sur un même dessin, jusqu’à 10 courbes représentant des fonctions, 10 courbes paramétrées et 10 courbes en coordonnées polaires.
    • Sur chaque courbe, on peut représenter des points particuliers (tangentes, extrema…)
    • Chaque courbe est définie par son équation (ou ses équations s’il s’agit d’une courbe paramétrée), son style (continu, pointillé ...), sa couleur et son épaisseur.
    • Il est possible de définir des droites par leurs équations réduites.
    • Les conventions habituelles de dessin sont respectées en ce qui concerne les extrémités des intervalles de définition.
    • La composition des fonctions est possible.
    • Les constantes pi et e sont reconnues.
    • Pour réaliser des schemas, l’utilisateur dispose d’une palette complète d’outils variés (points, segments, vecteurs, demi droites, polygones, cercles, angles, courbes de Bézier…)
    • Il est possible également de faire des statistiques (1 ou 2 variables) et des probabilités (loi binômiale, loi de Poisson , loi exponentielle et loi de Gauss) et de visualiser les données sous forme de graphiques variés (histogrammes, boîtes à moustaches ...)
    • On peut visualiser des suites numériques de type un=f(n) ou un=f(un-1) (escaliers ou spirales)
    • On peut calculer et visualiser une intégrale en hachurant le domaine correspondant,
    • Pour tracer une courbe point par point, on peut définir une liste de points par leurs coordonnées. Le logiciel propose alors 2 options : soit on indique la pente de la courbe en chaque point, soit on laisse le logiciel faire des interpolations par courbes de Bézier avec un coefficient de lissage paramétrable.
    • Le menu "Calculs" offre 3 possibilités :
      • Résoudre une équation (équivalent de la fonction "solve" des calculatrices). Cette commande permet de visualiser sur le graphique les différentes solutions d'une équation quelconque.
      • Table de valeurs (en mode automatique ou manuel, comme sur les calculatrices). Les données peuvent être affichées sous forme de fractions.
      • Calcul approché d'une intégrale par la méthode des rectangles ou des points-milieu ou des trapèzes.
    • Nouvelle commande : systèmes d'inéquations à 2 inconnues.
    • Ajout d'expressions mathématiques écrites en LaTeX sur le dessin (utilisation de MimeTex.dll écrite par John Forkosh sous licence GPL).
    • Tracé de la courbe de la dérivée ou celle d'une primitive d'une fonction donnée.
    • Export des images au format BMP, GIF, PNG, JPG, EMF, WMF et EPS (ce dernier format permet d'intégrer des images dans un document LaTeX).
    • Simulations statistiques et échantillonnage suivant les principales lois.
    • Arbres de probabilités (pondérés on non)
    • Tableaux de variation ou de signes

  • Lien WEB: Site officiel
  • Your content goes here

Dernière modification le dimanche, 15 mars 2015 18:02
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Plus dans cette catégorie : « Scilab Python »
Retour en haut